SOCIAL MEDIA

jeudi 14 février 2019

Une célibataire à Londres : Soirée Speed Dating

Crédit : Luke Stackpoole/Unsplash



Peu importe ce que je fais ici, il semble que la question qui soit sur toutes les lèvres c’est...
T’AS TU UN CHUM?

Voici donc la réponse tant attendue (mononcles et matantes, veuillez noter l’information pour le prochain party de Noël) :

Nah.

Je suis très célibataire. Je vis pas mal bien avec ça. Ce n’est pas toujours évident et oui, évidemment, j’aimerais bien rencontrer quelqu’un un jour, mais pour l’instant, c’est mort-mort-MORT. C’est correct, mais cette année, je vais ~essayer~ de faire plus d’efforts pour faire des rencontres.

Toutefois, en début d’année, j’ai supprimé toutes les applications de rencontres parce que ça ne donnait rien de bon et ça me déprimait plus qu’autre chose (je veux ben faire des efforts, mais faut se forcer un brin aussi, la gang). Alors, pour le moment, je dois donc recourir à d’autres moyens pour provoquer le destin.

Ça faisait plusieurs mois que l’algorithme Facebook me narguait avec ses annonces de soirées Speed Dating et c’est donc vendredi dernier que j’ai dit adieu à 24 beaux livres sterling pour passer une soirée avec une vingtaines d’inconnus en quête d’amour (ou de sexualité, mais ça me semble stretché; Tinder est encore gratuit et avec de la volonté, le taux de réussite est assez élevé).

Vendredi dernier donc, je me suis rendue au resto-bar Dion (comme Céline - était-ce un signe?!) tout près de la Cathédrale St-Paul, dans la city, afin de rencontrer tout plein de jeunes professionnels célibataires, façon 1994.


Compte-rendu de ma soirée

J’ai rencontré :

  • Un prof avec qui j’ai jasé de mathématiques pendant 4 minutes et qui m’a appris qu’avoir une moyenne de 64 % en math au secondaire, c’était pas si mal (OK, LES PARENTS?)


  • Un Australien fru-fru (moi non plus je ne pensais pas que ça existait, un Australien désagréable) qui avait très probablement menti sur son âge



  • Un Tom que j’ai appelé Karl toute la soirée


  • Un Irlandais qui m’a dit que je portais ma bague irlandaise du mauvais bord et qui a douté de mon statut de célibataire pendant 4 minutes 






  • Pas l’homme de ma vie




    Prochaine fois, peut-être! (Lol, joke, c’était mon dernier speed dating à vie!)

    Je vous reviendrai avec d’autres anecdotes de ma vie de célibataire à Londres!

    Publier un commentaire