SOCIAL MEDIA

lundi 24 septembre 2018

Road trip au Royaume-Uni

Crédit : Audrey Tremblay

Cet été, mon amie Audrey est venue me visiter dans mon Royaume et c’était le meilleur moment de découvrir,
 ensemble, les merveilles de ma nouvelle terre d’accueil. 

J’ai donc loué une voiture de base; compacte et économique, avec comme seul luxe, une transmission automatique, puisque que je ne peux pas conduire de manuelle avec mon permis britannique (il faut fournir une preuve et let’s be honest, je ne conduis pas manuelle dans aucun pays HA!). Finalement, je me suis miraculeusement retrouvée au volant d’une BMW. Très agréable à dire, un peu moins quand on conduit à droite pour la première fois… pour un road trip de 10 jours. Mettons que sur une échelle de 1 à 10, j’étais stressée 14. Heureusement, après 30 minutes, j'étais presqu'aussi à l'aise que si j'étais sur la 20 à la hauteur de Ste-Julie (avec l’aide de mon amie qui me rappelait de garder le centre) et la suite s’est (généralement) bien déroulée. 

Avant de passer à notre itinéraire et aux photos de voyage, je pense que ça vaut tout de même la peine de faire un constat de conduite au Royaume-Uni :

  • Les Brits roulent vite, mais bien : ils n’ont pas de rage au volant (Québec, take note!), ils utilisent leurs clignotants, ils respectent la priorité des autres
  • Les panneaux de limite de vitesse sont rares : les limites sont établies selon de type de route et un simple panneau avec une barre en diagonale indique si la limite nationale est applicable sur cette route. Si une vitesse est indiquée, c’est généralement parce qu’elle est à la baisse. C’est mêlant, mais une fois que tu le sais, tu ne risques pas de te faire arrêter par une voiture fantôme au Pays de Galles parce que tu roules 40 miles en dessous de la limite sur l’autoroute. #TrueStory
  • Les carrefours giratoires sont le Saint-Graal de leur réseau routier. Il y en a partout, tout le temps; avec des feux de circulation, à trois voies, à une intersection en T (ou même en L). Ça coûte peut-être moins cher de faire un rond point que de mettre des stops?
  • En dehors des grands centres, les routes n’ont généralement qu’une seule voie, même quand c’est une rue à deux sens. Niveau de stress à gérer : Expert. 

Le Voyage

Voici un aperçu de notre itinéraire pour mieux vous situer :



1. En partance de l’aéroport de Heathrow (à l’ouest de Londres),

2. Direction Weymouth, dans Dorset, où nous sommes passées par Durdle Door (où il y a un *vrai* rocher percé HA!).













3. Par la suite, en route vers Cornwall (ou les Cornouailles pour les puristes!), à Penzance, avec un arrêt au Mount St. Michael (qui est le Mont Saint-Michel des Anglais) et Land’s End, la pointe la plus à l’ouest du pays.










4. Toujours dans Cornwall, nous avons logé deux nuits à St Kews et, conseillées par mon patron, avons tenté de visiter Port Isaac. Malheureusement, après réalisation de l’étroitesse des rues, une crise de panique, suivie d’une crise de larmes (je suis une conductrice très émotionnelle), on a décidé de quitter sans trop visiter (c’était ben trop stressant). Nous avons cependant visité le château et la ville de Tintagel, qui étaient digne d’un tableau Pinterest.










5. Ensuite, nous nous sommes arrêtées souper à Bristol avant d’arriver à Chipping Campden, dans les Cotswold, la quintessence britannique, littéralement. Là-bas, nous avons faits deux arrêts dans des villages comparables à un conte de fée; Bibury et Castle Combe.










6. Puis, nous avons passées la frontière pour se rendre à Cardiff, au Pays de Galles.





7. Ensuite, direction Pembrokeshire, à Tenby, une charmante petite ville côtière, et Llanychaer, où se trouvait le plus beau airbnb de notre voyage, sur une ferme qui nous a offert le plus majestueux des couchers de soleil.















8. Dernier arrêt : Conwy, dans le nord du Pays de Galles, mais en prenant un détour dans Snowdonia pour s’y rendre. Cet endroit moins connu se trouve à être les Highlands galloises, un de mes endroits préférés du séjour, sans aucun doute.











Et nous sommes reparties vers Londres pour un trajet final de 5 heures (ce qui n’est pas si long, en termes québécois, mais qui est une éternité plus une prolongation pour les Britanniques!).


Quel endroit auriez-vous aimé visiter?

*Crédit photos : Audrey Tremblay / Eli Gagnon

Publier un commentaire