SOCIAL MEDIA

mardi 25 juillet 2017

Faire sa valise et autres choix déchirants

Crédit : Erwan Hesry/Unsplash
Je n’ai jamais été très bonne pour faire mes valises, surtout à l’avance. Je fini toujours par avoir besoin d’un objet déjà rangé dans ma valise avant de quitter et je dois tout défaire. De toutes les tâches que j’ai eu à effectuer avant de quitter Montréal, c’est celle-ci qui m’a le plus rebutée. Pourtant, j’ai réussi à m’en sortir étonnamment trop très bien et ce, en quelques heures seulement.

Résultat : une grosse valise, un petit bagage à main, un sac à dos et mon sac à main, le tout, sans excéder le poids maximal des bagages en soute (victoire!). 

Voici la liste que j’ai utilisée (tirée du blog Food à la Fac, en anglais) comme aide-mémoire; j’aimais bien le fait qu’elle était séparée en trois différentes catégories (les essentiels, les vêtements et les produits personnels), qui étaient à leur tour divisées en sous-catégories, ce qui m’a permis de mieux m’organiser et ne pas courir partout comme une poule pas de tête. 

Crédit : Giphy
En gros, j’ai amené :

  • 4 paires de pantalon (2 jeans, 2 propres)
  • Une vingtaine de hauts de tous genre (T-shirts, chemises, lainages, cardigans)
  • 3 manteaux de mi-saison (2 propres, 1 veste de cuir)
  • 1 imperméable 
  • 1 doublure en laine polaire 
  • 8 paires de souliers (Souliers de course, de marche, 2 paires de ballerines, des bottillons, des sandales, des converses et des talons - sérieux les talons je regrette un peu)
  • Des sous-vêtements en masse
  • 3 pantalons / bermudas de sport
  • Mon laptop (et un adaptateur Apple)
  • Mon appareil photo (et une carte-mémoire)
  • Produits nettoyants et soins pour le visage et les cheveux
  • Une serviette de bain
  • Des draps et des housses de taies d'oreiller (pratique lorsque j'aurai une chambre et que je ne voudrai pas tout de suite m'acheter de la literie)
  • Mon passeport, mon visa et les photocopies des documents importants (que je me suis également envoyé par courriel en format PDF)
  • Un parapluie


L’avantage de partir vivre au Royaume-Uni, c’est de ne pas avoir à se soucier d’amener des vêtements d’été (ici, une canicule, c’est 27 degrés) ou des manteaux trop chauds (la température minimale est souvent autour de 0). Ça m’a donc sauvé de l’espace, mais tellement de casse-têtes, parce que je déteste revêtir une garde-robe estivale.


Des petits trucs...

  • Mettez vos manteaux et autres gros vêtements dans des sacs de voyage sous vide
  • Ne perdez pas de place avec un séchoir à cheveux, le voltage n’est pas le même en Europe et les outils chauffants comme les fers plats et les séchoirs finissent par surchauffer
  • Adoptez le mode minimaliste et amenez uniquement les choses dont vous vous êtes vraiment servis dans les trois derniers mois. Un objet non-utilisé depuis plus d’un an? Si ça fait plus de 6 mois que vous n’avez pas utilisé ou porté un article en particulier, vous serez capable de vous en passer pour votre voyage.




Et vous, quels sont vos essentiels de voyage?

Publier un commentaire